Gallia

Archéologie des Gaules

Revue d’archéologie de la France antique, depuis le premier âge du Fer jusqu’à la fin des royaumes mérovingiens

Journal focused on the French archaeology, from the Early Iron Age to the end of the Merovingian kingdoms

Accéder au site
Gallia

Gallia couvre un champ chronologique englobant la Protohistoire, depuis le premier âge du Fer, l’Antiquité et l’Antiquité tardive jusqu’à la fin des royaumes mérovingiens. Son champ géographique est celui de l’ancien espace « gaulois », correspondant aux provinces romaines des Trois Gaules, de la Narbonnaise et des Germanies, ainsi que les territoires immédiatement limitrophes qui participent à leur destinée. En ce sens, la revue accueille des articles, en français ou en anglais, sur des sites ou des découvertes majeures en France, mais aussi dans les pays voisins si leur intérêt concerne la Gaule en général.

Gallia publishes in-depth articles about ancient Gaul, from the Early Iron Age, Antiquity to the end of the Merovingian kingdoms.The geographical field encompasses the former Roman Gaul: the Roman provinces of the Tres Gallia (Three Gauls), the Narbonensis, the Germanies, as well as immediately bordering territories which participate in their fate. The journal welcomes articles, written in English or French, on sites or major discoveries in France but also in the nearby countries.

Éditeur

CNRS Éditions

CNRS Éditions s'attache à publier le meilleur de la recherche française et européenne, qu’elle provienne des laboratoires, des universités ou des centres d’excellence. Mais cette mission essentielle auprès de la communauté savante ne se départit jamais d’un autre souci, tout aussi fondamental : transmettre l’avancée des connaissances auprès du grand public afin que la science et le savoir soient au cœur de la Cité.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

gallia@cnrs.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Martial Monteil

Responsable de l'édition électronique

Raphaëlle Lamy

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2014-2023

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

1943

Date de mise en ligne

04 décembre 2018

ISSN format électronique

2109-9588

ISSN format papier

0016-4119

Langues de publication

Français, English

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation par les pairs

Délai moyen entre soumission et publication

72 semaines

Politique de droits d'auteur et de diffusion

Licence

Creative Commons - Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International - CC BY-SA 4.0

Droits d'auteur

L’auteur ne cède pas ses droits à titre exclusif à la revue

Coordonnées

Courriel

gallia@cnrs.fr

Adresse postale

Gallia
MSH Mondes
21, avenue de l’Université
92023 Nanterre
France

Ville de production

Nanterre

Actualités

Nouveau numéro

80-1 | 2023 – Les aqueducs romains de Lyon et d’ailleurs : nouveaux repères

Gallia 80-1
ISBN 978-2-271-14906-0
22 x 28 cm (480 p.)

Héritant de plusieurs générations d’érudits et d’archéologues modernes et contemporains, la recherche sur les aqueducs romains de Lyon a connu, après la thèse de Camille Germain de Montauzan (1908), deux nouvelles phases de progression lors du dernier tiers du xxe s. Louis Jeancolas et Jean Burdy, respectivement ingénieur des Ponts et Chaussées et professeur agrégé en Sciences physiques puis docteur ès lettres avec les aqueducs de Lyon pour sujet, sillonnent la campagne : ils cartographient des centaines de points de découvertes et de destructions catastrophiques tout au long de quatre longs tracés représentant plus de 200 kilomètres linéaires de canaux. Les décennies 1980 et 1990 voient l’émergence de l’archéologie préventive et la publication des monographies de J. Burdy dédiées aux quatre grands aqueducs lyonnais (Mont d’Or, Yzeron, Brévenne et Gier). S’ensuivent plusieurs décennies de recherche et une accumulation de données nouvelles avant que ne se mette en place un cadre dédié aux échanges.

À partir de 2015, une dizaine de journées d’étude organisées sous l’égide de l’UMR 5138 ArAr rassemble ainsi tous les chercheurs de l’archéologie lyonnaise ou régionale, professionnelle et associative, partageant données et expériences.

L’organisation d’un colloque international en octobre 2020 n’est pas seulement l’aboutissement de ces travaux. L’objectif est également de réunir à Lyon, plus de 40 ans après les Journées d’étude sur les aqueducs romains de 1977, des spécialistes français et étrangers à même d’échanger et d’éclairer le cas lyonnais.

Ce dossier Gallia en accueille les résultats. Plus de trente contributions sont rédigées par quarante-trois auteurs et rassemblées en quatre thèmes relatifs à la protection des tracés, à la construction, à la datation et à la desserte urbaine. Le panorama demeure incomplet et d’autres thématiques restent à ouvrir. Pour autant, ces nouveaux repères acquis collectivement figurent une avancée notable sur le sujet de l’hydraulique romaine que des approches encore inédites viendront plus tard enrichir.