Recherches & travaux

Revue consacrée à la littérature française et francophone moderne et contemporaine, ainsi qu’à la littérature comparée, aux relations entre littérature et arts, et à la didactique de la littérature

A journal dedicated to modern and contemporary French language and literature in French, comparative literature, connexions between arts and literature, and teaching of literature

Accéder au site
Recherches & travaux

Dans une perspective moderne et contemporaine, la revue consacre ses recherches et travaux à la langue et la littérature françaises et francophones du XIXe au XXIe siècle, à la littérature comparée, aux relations entre la littérature et les arts, et à la didactique de la littérature. Chaque numéro est thématique et centré sur une question de littérature et d’esthétique.

Recherches et travaux is a journal with a modern and contemporary perspective, devoted to the French language and literature in French from the 19th to 21st centuries, to comparative literature, to the relationship between literature and the arts and to the teaching of literature. Each issue is thematic and focuses on a specific question of literature and/or aesthetics.

Éditeur

UGA Éditions/Université Grenoble Alpes

UGA Éditions sont les nouvelles presses pluridisciplinaires de l’Université Grenoble Alpes. Elles prennent le relais des Éditions littéraires et linguistiques de l'Université de Grenoble (ELLUG) qui ont développé depuis plus de 30 ans un catalogue en Lettres et Sciences humaines et du centre Grenoble Sciences, dispositif d’évaluation, d’expertise et d’accompagnement éditorial d’ouvrages en Sciences exactes.

En savoir plus

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

uga-editions@univ-grenoble-alpes.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via WorldCat

Directeur de la publication

Yassine Lakhnech

Responsable de l'édition électronique

Jérôme Reynaud

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2015-2023

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès depuis le 28 janvier 2009

Périodicité

Semestrielle (deux fois par an)

Année de création

1970

Date de mise en ligne

28 janvier 2009

ISSN format électronique

2605-8383

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Politique de droits d'auteur et de diffusion

Licence

Creative Commons - Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International - CC BY-SA 4.0

Droits d'auteur

L’auteur ne cède pas ses droits à titre exclusif à la revue

Coordonnées

Courriel

uga-editions@univ-grenoble-alpes.fr

Adresse postale

Recherches & travaux
UGA Éditions
Université Grenoble Alpes
CS 40700
38058 Grenoble cedex 9
France

Ville de production

Grenoble

Actualités

Nouveau numéro

103 | 2023 – Littératures de genre et stratégies littéraires

Recherches & Travaux, n° 103 (2023)
ISBN 978-2-37747-449-3

Malgré ses nombreuses déclinaisons depuis plus de vingt ans, le concept de stratégie littéraire reste intimement lié à la sociologie bourdieusienne. Accepter l’idée que le champ littéraire soit effectivement un univers concurrentiel, constitué de luttes symboliques et d’agents poursuivant un intérêt, entraîne mécaniquement l’utilisation d’un terme comme celui de stratégie, dont l’origine militaire s’avère idéale pour décrire les modalités complexes par lesquelles des auteurs se positionnent dans le champ. Il est possible de débattre du concept en y donnant plus d’importance aux contraintes pesant sur l’agent ou, au contraire, à sa marge de manœuvre individuelle, ainsi qu’en le redéfinissant à l’échelle discursive (ethos) ou comportementale (posture), entre autres approches. Le fait est que persiste toujours, à l’horizon de ces débats, l’impensé bourdieusien du jugement esthétique : la stratégie est la plupart du temps commentée comme étant, par principe, orientée vers l’autonomie littéraire et le modèle flaubertien de l’originalité créatrice.
Or cette organisation du champ littéraire autour d’un capital symbolique défini à partir de tels modèles semble peiner à rendre compte d’autres pratiques littéraires. Les littératures sérielles, notamment, se trouvent dans ce modèle théorique réduites à leur dimension économique : l’originalité esthétique n’étant pas forcément leur ambition première, elles sont, de fait, vues comme ne prenant pas part à la recherche d’accumulation de capital symbolique, et donc cantonnées à une maximisation des intérêts commerciaux — les auteurs étant, dans ce cas, souvent suspectés de ne construire leur travail qu’à partir des commandes ou des contraintes liées aux collections.